Linux Embedded

Le blog des technologies libres et embarquées

Le point sur Meego

Entretien avec Dave Neary, docmaster du projet Maemo et membre de la fondation Gnome.

Au début de l’année 2010, les projets Moblin et Maemo, initiés respectivement par Intel et Nokia, ont fusionnés pour donner naissance à MeeGo. Ce système est destiné aux netbooks, tablettes, téléphones, télévisions et voitures.

- Bonjour Dave, peux-tu nous décrire l’intérêt que tu portes à MeeGo ?

Ça fait deux ans et demi que je travaille aux côtés de la communauté Maemo avec Nokia, avec le titre « maemo.org docmaster ». Je fais ainsi partie du « staff » maemo.org, financé par Nokia, mais au service entièrement de la communauté Maemo. Je suis donc investi dans cette communauté, et je veux m’assurer que le projet MeeGo est conçu dès le départ pour l’accueillir.

- Connais-tu des constructeurs utilisant déjà MeeGo pour leurs appareils (téléphone, TV ou autoradio) ?

Je sais que Novell & Linpus commercialisent déjà des Netbooks avec MeeGo 1.1.
Sinon, il faut se rappeler que le projet MeeGo a fait le choix de s’annoncer avant la disponibilité de la plateforme, justement pour permettre à la communauté de participer à sa construction. Je pense donc qu’il serait plus réaliste d’attendre 2011 pour avoir cette liste.
Il y aura des télévisions, des voitures, des tablettes et des téléphones portables qui vont sortir avec la plateforme MeeGo préinstallé d’ici quelques mois, je crois.

- Qu’est-ce que ça change pour un projet d’être chapeauté par la Linux Foundation ?

Ça permet au projet de s’assurer de l’indépendance sur certains aspects du projet. Par exemple, les marques déposées, le processus de certification et l’infrastructure du projet sont hébergés dans la fondation.
Par contre, il est évident que, comme dans toute méritocracie (ce que MeeGo prétend être), il y a des gens avec plus de contrôle : les mainteneurs logiciel & architectes système. Et évidemment, ces rôles sont répartis pour l’instant entre les développeurs Nokia & Intel, pour la plupart. Il y a aussi des contre-exemples notoires : Carsten Munk, le mainteneur du portage MeeGo sur N900, viens de la communauté Maemo.

- La plateforme moblin.org semble être abandonnée. Pourquoi maemo.org n’est-il pas fermé ? Quel est son avenir ?

Moblin n’avait pas le même public que Maemo. Rappelons nous qu’il y a des utilisateurs N800, N810 et N900 qui vont continuer encore longtemps à être des utilisateurs Maemo. Ils ont bien le droit de se rencontrer, d’échanger des astuces et de télécharger des logiciels communautaires.
Les utilisateurs Moblin étaient essentiellement des distributeurs Linux (Novell, Ubuntu, Linpus) ; ce sont eux qui avaient une véritable relation avec l’utilisateur Moblin.
Sur Maemo, au contraire, l’utilisateur avait une relation directe avec Nokia & la communauté sur maemo.org.

- À quoi servaient les garages de Maemo et Moblin et à quoi servira celui de MeeGo ?

Le Garage de Maemo servait à héberger des logiciels fait par la communauté. C’était un genre de mini sourceforge. C’était d’ailleurs indépendant du téléchargement de logiciels, qui est assuré par
« Extras », le canal de distribution communautaire. Pour être distribué sur Extras, il n’est pas obligatoire de développer sur Garage, et vice versa.
Le Garage de Moblin était au contraire un canal de distribution de logiciels, à ce que je comprend (bien que je ne connaisse pas très bien).
Pour MeeGo, nous sommes actuellement en train de discuter sur la forme et le nom que prendra le canal de distribution de logiciels communautaires.

- Sait-on comment les catalogues (comme Ovi pour Nokia) seront reliés au garage ?

Non. Il est probable que les canaux s’empileront comme des référentiels Debian. Sur du matériel Nokia, on aura donc accès à Ovi et au canal communautaire, peut-être en l’activant manuellement. Pour d’autres vendeurs, le même phénomène devrait se produire.

- Pourquoi les développements de plusieurs projets (comme Linux ou Qemu) prennent place dans un espace différent de celui d’origine ? Peut-on parler de fork ?

Dans le cas de MeeGo, pas vraiment. Les developpements noyau MeeGo devraient tous être proposés sur kernel.org aussi. L’objectif est le delta zéro. En étant réaliste, tous les distributeurs Linux ont leur propre branche, et MeeGo devrait finalement faire de même. On ne parle pourtant pas de fork. La politique est « upstream first » ; la réalité fait que parfois des fonctionnalités utiles pour Maemo ne sont pas souhaitables dans le projet d’origine. Ces situations sont gérées au cas par cas.

- Maemo (de Nokia) utilisait GTK et Clutter, tout comme Moblin (de Intel). La décision d’adopter Qt pour MeeGo peut-elle être interprétée comme une preuve de supériorité ?

Elle peut être interprétée de plusieurs façons. Par exemple, on pourrait dire que c’est simplement parce que Nokia a racheté Trolltech. Ou, comme tu dis, on peut dire que le toolkit de Qt évolue plus rapidement que GTK+. On peut également remarquer que la plateforme Meego contient encore beaucoup de briques issues du projet GNOME.
Je préfére penser que c’est le mariage des meilleurs briques des plateformes GNOME & Qt, pour en faire la meilleur plateforme possible.

- En tant que fervent supporter de Gnome et donc de GTK, es-tu triste de voir MeeGo devenir une distribution pure QT ?

Je suis supporter de GNOME, et membre de la fondation de longue date. Je pense qu’il est un peu simpliste de résumer GNOME à GTK+.
Et pour une distribution pure Qt, MeeGo contient encore beaucoup de Clutter & GTK, non ? Les briques restent dans la plateforme, plusieurs applications clées sur Netbook sont écrites en Clutter/GTK.
Finalement, je suis supporter du logiciel libre, et si MeeGo réussi à sortir une interface de folie, fidèle à la philosophie GNOME et basée sur Qt, je ne serai pas déçu.

- Tu penses donc que Gnome a un rôle important à jouer dans les appareils mobiles ?

Oui. :)

- Quand penses-tu que MeeGo commencera à être compétitif face à des concurrents comme Android ?

Je répondrai autrement : je crois que ce serait raisonnable de comparer MeeGo à Android d’ici un an. Avec des sorties toutes les 6 mois, disons que j’attend beaucoup de Mars 2012. Je te rappelle qu’Android a existé pendant plus de 3 ans avant de sortir des murs de chez Google. MeeGo a choisi le chemin de se dévoiler beaucoup plus tôt.

- Il a été annoncé que les téléphones pros de Nokia n’intégreront pas MeeGo. Pourquoi ne peut-il pas remplacer Symbian ? Est-ce lié à son caractère Open Source ?

Non. Symbian est bien implanté chez Nokia, ils ont d’énormes équipes qui peuvent sortir assez rapidement des téléphones customisés pour des opérateurs. Symbian a été construit pour être compatible avec une grande variété de matériel, il a un vécu, et pour sortir des téléphones vite, ça compte.
Il faut aussi dire que MeeGo n’est pas encore prêt, et qu’il n’est pas conçu pour toute situation non plus.
Pour l’instant, on attend Meego sur les smartphones haut de gamme, tandis que S60 et S40 occuperont les gammes inférieures.
Ceci dit, je crois que d’ici 1 an, MeeGo sera beaucoup plus rôdé, et on le verra apparaître sur les smartphones Nokia de moyenne gamme.

- Existe-t-il une façon simple de recompiler un système MeeGo depuis les sources ? Est-il prévu de se doter d’un build system comme n’importe quel autre système embarqué ?

OBS (OpenSuse Build Service) est utilisé pour construire des systèmes MeeGo, et permet une construction rapide d’une image MeeGo.

- La documentation sur le wiki semble désordonnée et incomplète pour les nouveaux arrivants. Est-ce une priorité pour le projet ?

La documentation wiki évolue avec la plateforme. Pour l’instant, la documentation cible comment installer les images & les SDKs, comment écrire son premier logiciel, les processus communautaire qui sont en train de se mettre en place, et ainsi suite. Le site developer.meego.com, qui sera lancé prochainement, visera plus le développeur de logiciel, avec des tutoriels, des guides pour la plateforme, la documentation d’API, et bien plus.

- Selon toi, de quoi MeeGo a-t-il le plus besoin aujourd’hui ?

Je dirais qu’on a tout ce qu’il nous faut pour notre stade de développement. Nous avons besoin davantage de logiciels ouverts, davantage d’opportunités pour influer sur la plateforme, davantage de développeurs plateforme connaissant le libre et l’embarqué, davantage de matériel compatible MeeGo, davantage de développeurs application pour créer une offre logiciel conséquente, mais tout ça viendra avec le temps.
Donc, si tu me demande de donner une réponse unique, ce sera ça : le projet a besoin d’un peu de temps, et que les gens soient un peu patient en attendant.

- Merci Dave et bonne chance à MeeGo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *